Bâtiments

Performances exceptionnelles pour les nouveaux bureaux d’Unilever

Benoît GlikmanasPlus de 30 % d’économies sur les consommations énergétiques grâce au tout premier contrat de garantie de charge établi en France !
« Le contrat de garantie de charge est une nouvelle manière de considérer le building management, explique Benoît Glikmanas, Président d’Aveltys. Ce contrat ne concerne pas uniquement l’efficacité énergétique des bâtiments ! Il permet en plus, d’améliorer les performances des bâtiments vis-à-vis du confort, de développer la valeur verte des actifs immobiliers ou encore de diminuer les coûts d’exploitation. Pour remplir cette garantie, Aveltys compte un atout important : celui d’avoir à la fois des compétences en conception et promotion de projets immobiliers et un savoir-faire dans la gestion et l’optimisation énergétiques. »

Parmi les plus importants sites tertiaires à énergie positive

C’est ainsi que le Groupe Unilever, spécialiste mondial de l’agroalimentaire, du soin de la personne et de l’entretien de la maison, a confié à Aveltys le pilotage de son nouveau siège français à Rueil Malmaison : un bâtiment tertiaire à énergie positive, d’une superficie de 19 000 m2, livré en décembre 2014 et baptisé Green Station. « Aveltys est intervenue très en amont dans le projet, dès sa conception en 2012, confie Benoît Glikmanas. Nous avons mis en œuvre ce  Contrat de Performance Energétique pour limiter les consommations énergétiques de l’immeuble et garantir cette performance sur 9 ans. »

Green Station

Des promesses de performance dès la conception

Aveltys est en lien avec chaque acteur du projet. Après le suivi de la conception et de la construction de l’immeuble, elle s’est chargée du commissioning, un process intensif d’assurance de la qualité, qui permet de garantir au propriétaire et au locataire le rendement et la qualité de leur bâtiment. Le commissioning s’étend sur toute la durée des étapes de la programmation, la conception, la construction et la mise en service, y compris la première année de service, pour s’assurer que l’immeuble réponde bien aux exigences de fonctionnement. Par l’intermédiaire de son contrat d’exploitation-maintenance, Aveltys pilote ainsi l’immeuble et apporte la garantie des performances énergétiques et des charges multi-techniques.

Pilotage et reporting

Concrètement, les experts d’Aveltys en charge de l’énergie et de la maintenance pilotent ses sous-traitants, les  mainteneurs multi-techniques et gèrent les contrats d’énergie (électricité, gaz, eau) du bâtiment pour le compte des locataires. Aveltys tient ainsi pour Unilever et le propriétaire le rôle de tiers de confiance, le rôle d’interlocuteur unique entre tous les acteurs, pour piloter les performances de l’immeuble, s’appuyant notamment sur la GTB et la gestion de confort fournie par Schneider Electric. Elle utilise également un logiciel innovant, SI@GO, qui enregistre les millions de données énergétiques annuelles du bâtiment, fournit ces datas à l’ensemble des parties prenantes (propriétaire, exploitant, promoteur, usager…) et produit un rapport mensuel de base de discussion pour valider le respect des engagements au titre du CPE. Sur la base des résultats obtenus au cours des 9 premiers mois, la Green Station pourra certainement afficher fièrement l’atteinte de l’objectif « Energie Positive » du bâtiment dès la mise en service de la centrale photovoltaïque. Le dispositif est prometteur. Il a d’ailleurs convaincu de nouveaux clients et Aveltys a signé en 2015 deux autres contrats de garantie de charges. Le premier avec American Express Voyages ; le second avec le groupe d’ingénierie technique Ingerop.

Un Réponse to “Performances exceptionnelles pour les nouveaux bureaux d’Unilever”

  1. Olivier COUSSON

    Bonjour,

    Beau projet. Bravo pour ces premiers résultats prometteurs.

    Mais quelle idée d’aller raconter que c’est le premier contrat de garantie de charge de France ? Sans même parler des annonces récentes dans la même mouvance (ZÜBLIN et PROMOTHEAN en 2013, pour ne citer que celui-là), c’est oublier un peu vite les baux à plafond de charges des années 80. Ils ne reposaient pas sur les mêmes niveaux de performance énergétique – loin s’en faut ! – mais le principe était déjà là.
    http://www.zueblin.fr/site/assets/files/3729/130916_zublinimmobilierefrance_prometheanvf.pdf

    30% d’économies ? Avec un bâtiment tout neuf et à énergie positive, on aurait pu s’attendre à des chiffres plus spectaculaires. Mais ce n’est peut-être pas une comparaison avec un bâtiment standard ? Il s’agit peut-être plutôt de 30% par rapport aux objectifs initiaux ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)