Bâtiments

Smart Energies Summit : quel modèle économique pour le stockage ?

Pour la deuxième année consécutive, Thierry Djahel, Directeur Développement & Prospective de Schneider Electric, en charge du déploiement de la transition énergétique dans les territoires, prendra la parole au congrès « stratégique et prospectif dédié à l’avenir de l’énergie » : le Smart Energies Summit, qui a lieu les 31 mai et 1er juin à Paris.

Thierry Djahel Summit energie

« La conférence sur laquelle j’interviens aura pour thème le stockage, indique Thierry Djahel, et évoquera en particulier son modèle économique. » Comme le montre différentes expériences (Rennes Grid, SMILE…), le stockage ne doit pas être abordé isolément, mais dans le cadre d’un système complet de gestion de l’énergie. Relié à la production d’énergies renouvelables, le stockage est une brique technologique, qui apporte plus de flexibilité, lorsqu’il est associé à un pilotage. « Le stockage présente un autre atout pour les gestionnaires de réseau électrique, souligne Thierry Djahel. Il allège les contraintes du réseau lorsqu’il est sur-sollicité aux heures de pointe. »

Déjà des technologies rentables

La conférence évoquera également les différentes technologies existantes. « Certaines technologies sont déjà rentables, affirme Thierry Djahel, comme l’a démontré par exemple le projet Rennes Grid, qui a pour objectif de piloter la consommation d’électricité et de mieux intégrer les énergies renouvelables. » De telles expériences ont ainsi conduit Schneider Electric à développer son système modulaire et intelligent de stockage d’énergie Ecoblade, aujourd’hui en pré-commercialisation avant son lancement dans un an, en 2017.

SMILE : SMart Ideas to Link Energies

Schneider Electric a été sollicité pour Smart Energies Summit, à l’initiative des acteurs du projet SMILE, qui vient d’être initié par les Régions Bretagne et Pays de la Loire. « Nous sommes parties prenantes dans ce projet, qui ambitionne de bâtir, d’ici à 2020, les premiers réseaux électriques intelligents de l’Ouest, décrit Thierry Djahel. SMILE mobilise plus d’une centaine de partenaires publics et privés, grands groupes – comme Schneider Electric, PME, start-ups et collectivités. De 2017 à 2020, 17 chantiers seront ainsi déployés sur divers sujets : intégration et stockage des énergies renouvelables, maîtrise des consommations, développement des mobilités durables, approvisionnement en électricité. « Pour en savoir plus sur le projet et sur le stockage, je vous propose de nous rencontrer sur Smart Energies Summit, » invite Thierry Djahel.

 

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)