Bâtiments

Traitement des produits en fin de vie (DEEE) : parlons-en !

Life is onC’est une très bonne nouvelle : la filière s’organise pour appliquer la Directive européenne sur les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) transposée en droit français. Schneider Electric se positionne en première ligne pour contribuer à  la collecte, au transport et au traitement des déchets professionnels. Comment ça marche ? Qui est concerné ? Combien ça coûte ? Pour quels effets ? Explications.

Que dit la Directive sur les DEEE ?

Jacques Perrochat, Directeur Influence Schneider Electric France – Depuis août 2015, la Directive européenne sur les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques est transposée en droit français. Avec son application, un pas de géant a été franchi en matière d’Economie Circulaire. Désormais, les utilisateurs des EEE n’ont plus la responsabilité de la collecte, du transport et du traitement de ces produits en fin de vie. Le rôle revient aux constructeurs, qui doivent mettre en place une démarche de récupération et de recyclage. Concrètement, il s’agit de  déployer dans le contexte professionnel l’équivalent de l’éco-contribution pour les produits électroménagers.

Les constructeurs éco-responsables ? Qu’est-ce que cela signifie pour un fabricant comme Schneider Electric ?

Patrice Blanchard, Responsable Environnement et Economie Circulaire – Pour Schneider Electric, c’est l’opportunité de ré-affirmer haut et fort notre engagement sur l’environnement et le développement durable. Déjà, en amont, tous les produits que nous commercialisons sont éco-conçus pour être durables. La Directive européenne représente aussi pour nous l’opportunité de proposer des solutions simples à utiliser pour faciliter la vie de nos clients concernés. Nous avons décidé d’être pro-actif et travaillant étroitement avec des syndicats professionnels et des associations d’installateurs, à l’instar du Gimélec et d’ignes. Collectivement, nous avons recherché des solutions qui conviennent à tous les acteurs de la filière pour gérer les produits électriques et électroniques en fin de vie. En particulier, nous avons sélectionné deux éco-organismes à but non lucratif, pour leur expérience et pour la qualité des services qu’ils peuvent apporter à nos clients : Récylum(1) pour le marché du Bâtiment ; Eco-Systèmes(2) pour la filière Industrie & Energie. Ces éco-organismes sont suffisamment dimensionnés pour traiter des volumes importants de produits.

Concrètement, comment l’application de la Directive s’organise-t-elle ?

Jacques Perrochat  – L’organisation est en place et les professionnels du bâtiment et de l’industrie peuvent d’ores et déjà connaître les lieux de collectes existants, accessibles sur les portails internet de Récylum  et d’Eco-systèmes. Afin d’installer le mécanisme dans la durée, nous demandons à nos partenaires, les EcoXperts, de nous accompagner, en acceptant, quand c’est possible, d’installer ces points de collecte sur leur site. Nous leur confions également la mission d’informer leurs clients sur la directive DEEE, qui est encore mal connue. Tout le monde est gagnant ! Nous, constructeur, nous appliquons la directive, les EcoXperts démontrent ainsi leur engagement et leur exemplarité, et les clients finaux bénéficient d’un nouveau service en faveur de l’environnement. C’est de cette manière que la démarche de traitement des déchets deviendra un réflexe éco-responsable

Oui, mais combien cela coûte-t-il ?

Patrice Blanchard – Pour les clients et les EcoXperts, c’est entièrement gratuit ! Ce sont les constructeurs qui réglent l’éco-participation. Nous avons choisi des éco-organismes à but non lucratif, je le répète, qui ont déjà fait leurs preuves. Ils sont capables non seulement d’assurer la qualité de la collecte et du traitement des DEEE, en toute sécurité, mais aussi de garantir un coût maîtrisé pour cette mission. Plus aucun professionnel ne devrait jeter les produits en fin de vie n’importe où. La solution existe. Utilisez-la !

(1)    Schneider Electric est membre fondateur de Récylum.
(2)    Schneider Electric préside la Commission Sectorielle Industrie et Energie d’Eco-Systèmes.

Pour en savoir plus :

Contactez-nous


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)