Bâtiments

Son et lumière : un système KNX pour tout gérer

On sait déjà que le système KNX gère l’éclairage, le chauffage et les volets roulants. Il manquait l’audio. Sébastien Saigne, installateur électricien à Beauchamp (95) n’en a pas seulement rêvé. Il l’a fait ! Son témoignage sur une réalisation réussie.

Parlez-nous du projet. En quoi consiste-t-il ?

Sébastien Saigne – Il y a un an, j’ai été contacté par un architecte, Alain Harnez. La demande concernait l’installation électrique de la future salle de réunion du Groupe Lacroix, spécialiste du transport de voyageurs en Ile-de-France. C’était le projet initial. Rapidement le cahier de charges a évolué : d’une salle pour accueillir 40 personnes, le projet s’est transformé pour devenir celui d’une salle polyvalente, pour recevoir des expositions, des événements conviviaux, la presse, des partenaires et clients étrangers, des réunions… et même pour être mise à la disposition d’autres entreprises. Dans cette perspective, cette salle de 120 m2 doit être équipée avec une table de travail reliée à tous les câbles électriques nécessaires au bon fonctionnement d’une réunion, à toutes les liaisons informatiques, vidéo et téléphoniques… Tout le matériel pour l’éclairage, la sonorisation, les vidéoprojecteurs… Alain Harnez m’a sollicité pour lui proposer une solution technique pertinente pour gérer facilement tous les besoins de polyvalence du Groupe Lacroix. Le client avait une idée claire de tous les usages de sa salle. Restait à mettre en œuvre.

Précisément, qu’avez-vous proposé ?

Sébastien Saigne – Pas si simple, car les exigences sont nombreuses. La salle devait pouvoir être utilisée dans sa globalité, ou vidée en totalité, ou encore divisée en deux par une cloison mobile afin d’accueillir deux réunions différentes. Tout devait être automatisé pour que l’exploitation de la salle soit la plus aisée possible par un non spécialiste. J’oubliais : le client demandait à ce que les consommations d’énergie soient maîtrisées et mesurables.

Beaucoup de contraintes, non ? La solution idéale existe-t-elle ?

Sébastien Saigne – Oui. Nous avons évidemment pensé à un système KNX, que l’on sait capable de piloter l’éclairage, le chauffage et les volets roulant. En tant qu’EcoXpert, nous avons une expérience confirmée des automatismes dans le bâtiment.

Pour maîtriser et mesurer les consommations d’énergies, nous avons opté pour un compteur sans fil, dans un objectif de simplicité, en exploitant le binôme Powertag Smartlink SI D, dont vous avez déjà parlé sur ce blog. Précis et compact, le petit capteur sans fil de mesure radiofréquence de Schneider Electric s’associe à l’interface Smartlink, pour simplifier la connexion des disjoncteurs à la GTB, tout en améliorant le suivi des consommations d’énergie, la continuité et la sécurité de l’installation électrique.

Pour gérer les douze zones d’éclairage de la salle, nous avons installé une passerelle KNX DALI, qui ajuste la lumière en fonction du scénario sélectionné, de la fermeture de la cloison… Un variateur LED KNX complète le dispositif, pour gérer quelques spots d’agrément à l’entrée de la salle. Autre atout : le variateur permet de couper totalement les luminaires. À la clé, des économies d’énergie conséquentes et l’assurance de l’allongement de la durée de vie des appareils d’éclairage.

Pour les ouvrants, un contrôleur gère non seulement les volets roulants mais en plus les deux écrans blancs de projection.

Et ce n’est pas tout. Nous avons ajouté pas moins de 40 contacts d’actionneur KNX, pour couper automatiquement les alimentations électriques. Si le projecteur, les ordinateurs, les prises USB… restaient en veille, le client dépenserait l’équivalent de 120 recharges de véhicules électriques sur une année. C’est énorme !

Oui, mais pour le pilotage audio, vous ne pouvez pas utiliser le système KNX ?

Sébastien Saigne – Détrompez-vous. J’ai utilisé un actionneur KNX pour séparer les amplificateurs audios et la sonorisation des deux demi-salles. Grâce à une matrice de huit par huit points HDMI, nous avons deux possibilités : soit les écrans diffusent la même image partout si la salle est ouverte, soit chaque demi-salle gère indépendamment ses propres vidéos. Avec cette installation et la programmation, 54 scénarios de fonctionnement de salle possibles. Et ce qui est remarquable est que ces scénarios sont commandés à l’aide de deux interrupteurs KNX muraux et un sur la table de réunion. Tout est automatisé. Le système commute automatiquement d’un état à un autre. Avec un système plus classique, le client aurait dû gérer de nombreuses télécommandes : une pour des micros, une pour l’éclairage, une pour les écrans, etc.

Le projet a été livré en août. Avec le recul, comment le considérez-vous ? 

Sébastien Saigne – Ce projet est un défi que nous avons réussi à relever alors même que les challenges ont été plus nombreux que prévus. Nous avons la satisfaction d’avoir répondu aux demandes de notre client en matière de polyvalence, d’être parvenu à canaliser les usages de la salle par tous les utilisateurs, sans que l’exploitation soit lourde à gérer et sans que le budget explose. Tout reste léger, accessible, avec, en plus, un rendu très esthétique. Ce projet nous encourage et nous montre également que nous pouvons entreprendre des chantiers encore plus techniques. Cela, c’est grâce aussi à notre partenariat avec Schneider Electric. Mon entreprise est EcoXpert depuis l’origine du programme en 2011. Ce programme nous permet de connaître en profondeur les solutions du bâtiment connecté et les possibilités qu’elles offrent, d’optimiser les coûts tant en acquisition qu’en exploitation, d’être capable de voir les perspectives au-delà des installations électriques et donc d’être plus créatif sur nos projets. C’est ce qui m’a permis de réussir le projet de la salle polyvalente du Groupe Lacroix et qui m’a donné l’idée d’utiliser KNX pour des usages aussi vastes que l’audio et la vidéo. »

 

 

Les EcoXperts sont les partenaires de Schneider Electric pour le bâtiment connecté, intelligent et durable. Depuis sa création en 2011, le réseau EcoXpert continue d’évoluer et de s’agrandir pour permettre à nos partenaires d’être toujours plus compétents vis-à-vis des évolutions technologiques et des besoins de nos clients communs, tout en étant promoteurs de solutions respectueuses de l’environnement. A ce jour, plus de 300 entreprises régionales ont été sélectionnées, formées et labellisées pour apporter à nos clients finaux l’innovation et la garantie d’un constructeur mondial ainsi que l’expertise, la proximité et la réactivité de chacun de nos partenaires. Pour mieux connaître le programme EcoXpert : http://www.schneider-electric.fr/fr/partners/programs/ecoxpert/presentation.jsp


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)