Bâtiments

Et si vous utilisiez le BIM en phase DCE ?

Depuis un peu plus d’un an, des experts (Mediaconstruct, Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment PTNB…) réfléchissent et lancent des expérimentations sur l’adaptation numérique du Dossier de Consultation d’Entreprise DCE. Déjà, la filière évolue pour répondre à toutes les phases de la Loi MOP en utilisant le BIM, avec à la clé des perspectives de gain de temps et efficacité gagnés sur les dossiers. Démonstration !

 

Nous dirigeons-nous vers un DCE numérique ?

Vous le savez : le Dossier de Consultation d’Entreprise DCE est une exigence de la loi MOP, qui encadre le droit de la construction publique avec les maîtres d’œuvre privés. Le DCE rassemble les documents transmis par la maîtrise d’ouvrage à l’électricien, tableautier ou Bureau d’études, lorsqu’il a remporté le marché.

Aujourd’hui, dans le cadre de la classique loi MOP, les professionnels de la filière électrique fournissent différents livrables : le bilan de puissance dans un tableau Excel, le schéma électrique multifilaire dessiné dans un logiciel spécifique, les notes de calcul, conformes aux normes NFC 15100 et 15500, et le DCE sous word pour lancer les appels à consultations des entreprises qui réaliseront les projets.

Pour en finir avec ces formats disparates et l’utilisation de logiciels multiples, peut-on envisager l’enregistrement de différents documents dans une maquette numérique BIM ? C’est possible, à condition de suivre une méthodologie adaptée.

 

Quelle méthodologie exploiter ?

Il ressort des guides pratiques « Méthodologie BIM » à destination des acteurs concernés par le DCE, disponibles d’ici juin 2018 que :

  • Les maîtres d’ouvrage sont nombreux à lancer des opérations en mode BIM, en particulier dans les collectivités et chez les bailleurs sociaux. Les metteurs en œuvre ont donc tout intérêt à utiliser les données numériques sur les lots électricité et à exécuter leurs modifications de plan directement dans la maquette numérique.
  • Il est conseillé aux bureaux d’études d’intégrer le projet du lot électrique directement dans la maquette numérique, et d’utiliser spécifiquement les objets génériques électriques. Un groupe de travail du PTNB, réunissant des constructeurs de solutions électriques, développe actuellement une multitude d’objets génériques, qui présentent les propriétés nécessaires pour être intégrés à toutes les phases de projet d’un bâtiment, de la conception à l’exploitation.
  • Les bureaux d’études peuvent préciser leurs exigences sur les produits et systèmes, en renseignant les propriétés correspondantes de ces modèles d’objets génériques.
  • Vous avez pu voir dans le précédent webinaire, qu’avec la technologie des connecteurs, on pouvait obtenir dans la maquette le bilan de puissance, l’architecture du réseau électrique courant fort et courant faible, les consommations énergétiques…

 

Des questions ? Regardez notre Webinaire « BIM : courant fort réponse DCE » le 15 mai

Si vous voulez en savoir plus sur le DCE numérique, assister à une démonstration concrète sur une plateforme de modèles d’objets génériques BIM, ou encore définir les exigences sur des produits ou équipements électriques, vous pouvez participer au prochain Webinaire Schneider Electric « BIM : courant fort réponse DCE » le 15 mai prochain. Inscription possible depuis le 16 avril 2018.

 


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)