Bâtiments

Vers des banques plus digitales et plus responsables

Le secteur bancaire change. Profondément. Avec l’accélération de la digitalisation et la mondialisation de l’économie, les grands acteurs des services financiers sont contraints d’adapter en permanence leur modèle économique. Les banques doivent également intégrer une dimension sociale et environnementale et devenir exemplaires. Bertrand Perdrizet, Responsable des « Country Targeted Accounts Banking & finance«  de la zone EMEA, présente les tendances des banques nouvelle génération. 

« En plus de ces challenges, les banques doivent respecter des règles prudentielles de plus en plus contraignantes, notamment Bale III qui leur impose un ratio de fonds propres minimum, Tier 1, pour couvrir des risques de liquidité en cas de crise financière, décrit-il. La diminution du risque opérationnel constitue ainsi le dernier défi à relever pour les banques. »

 Pour illustrer ces tendances, on relèvera entre autres : 

  • Une diminution drastique des réseaux d’agences : chaque année en France et dans toute l’Europe de l’Ouest, les banques ferment jusqu’à 10 % de leurs agences. En Italie et en Espagne, des entreprises bancaires se rapprochent pour se concentrer en des acteurs plus puissants. Ces regroupements résultent de la digitalisation du secteur et de la « sur-bancarisation » de certain pays en Europe.
  • L’arrivée de nouveaux compétiteurs : les FinTechs, ces start-ups innovantes qui utilisent la technologie pour créer des services financiers et bancaires dématérialisés, et les géants de l’internet Google, Apple, Facebook et Amazon, désormais acteurs dans le domaine des moyens de paiement.

 En réponse à ces changements majeurs, Schneider Electric propose Ecostruxure for Banking & Finance, une suite de solutions dans quatre domaines :

  1. Responsabilité sociale et environnementale
  2. Bâtiments tertiaires
  3. Data centers et infrastructure critiques
  4. Agences bancaires et Distributeurs Automatiques de Billets

 Des banques entreprises citoyennes

Très sensibilisées à l’image qu’elles renvoient à leurs clients, les banques communiquent de plus en plus sur les volets sociaux et environnementaux. Elles affichent dans leur plan de développement des ambitions fortes sur ces thématiques. Pour les aider dans cette démarche, Schneider Electric propose des solutions en matière de gestion de l’énergie et de développement durable. « La combinaison de nos savoir-faire dans ces deux domaines, affirme Bertrand Perdrizet, permet à nos clients bancaires de mettre en place de véritables stratégies énergétiques et en matière de développement durable. »

Vers des bâtiments tertiaires durables 

Pour accompagner les banques dans leur volonté de maîtrise, de réduction et d’optimisation de leur environnement énergétique, Schneider Electric répond également présent. « Nos systèmes de supervision permettent aux banques de suivre leur consommation d’énergie et de réaliser leur bilan carbone, indique Bertrand Perdrizet. Pour répondre aux enjeux des immeubles bancaires, nous proposons notre plateforme EcoStruxure. Elle s’appuie sur les technologies dans le domaine de l’Internet des objets (IoT) et apporte plus de sécurité, de fiabilité, d’efficacité, de durabilité et de connectivité aux banques. Parmi nos réalisations, nous avons équipé l’immeuble Les Dunes, technopole de la Société Générale basé à Val-de-Fontenay, destiné à 5 000 collaborateurs du groupe bancaire, pour leur « donner les moyens d’inventer la banque de demain« . Nous y avons notamment installé notre solution de gestion des espaces EcoStruxure Workplace Advisor », ce qui permet à la fois de garantir le confort des occupants et une visibilité sur l’utilisation des espaces au management, sur le niveau d’attractivité et l’ergonomie du bâtiment.

Des besoins plus importants en informatique

Pour affronter ces nouveaux challenges à l’ère des crypto-monnaies, de la blockchain et de l’intelligence artificielle, les banques ont l’obligation de réussir leur transformation digitale, en particulier au niveau de l’infrastructure informatique. Elles doivent se doter de datacenters innovants et performants. « Selon leur taille ou leur stratégie informatique, les banques vont louer les services de datacenters auprès des hébergeurs ou avoir leur propre centre de données, résume Bertrand Perdrizet. Nous pouvons leur fournir toute une gamme de solutions dédiées, de la moyenne tension à la salle blanche : MT, transformateurs, distribution électrique, groupes froids, baies informatiques avec confinement des flux d’air chaud et d’air froid, prises intelligentes PDU (Power Distribution Units, qui indiquent la consommation électrique de chaque serveur)… Sans oublier le monitoring et le pilotage assurés par notre solution  Data Center Operation. La garantie d’un long cycle de vie pour votre data center ! »

« Toujours pour diminuer le risque opérationnel, confie Bertrand Perdrizet, nous accompagnons nos clients banquiers dans des solutions de cybersécurité pour sécuriser leurs infrastructures physiques, qu’il s’agisse de data centers ou d’immeubles de bureaux. »

Des agences plus confortables et conviviales

Moins nombreuses, les agences doivent elles aussi se transformer. C’est déjà ce qu’elles font lorsqu’elles proposent des services complémentaires aux produits financiers et bancaires, comme des assurances ou de la téléphonie. Pour accueillir les clients et les inciter à rester, les conseillers disposent d’espace convivial, avec éclairage variable, PLV numérique et chauffage piloté. Tout est prévu pour apporter plus de confort ! « Les économies d’énergie sont aussi une priorité pour des agences plus respectueuses de l’environnement, poursuit Bertrand Perdrizet. Quand on sait que la consommation des agences représente de 30 à 40 % des dépenses énergétique des banques en réseau. Nos solutions permettent de mesurer et suivre les consommations énergétiques des agences en fonction de la météo, de détecter les dérives, d’améliorer la performance énergétique. » Différents tableaux de bord ont été élaborés, certains adaptés à la Direction immobilière, aux responsables techniques en agence ou aux chargés de maintenance, d’autres destinés à sensibiliser les collaborateurs en agence aux enjeux énergétiques. « A tous les niveaux – digital, bâtiments et agences -, nous accompagnons donc les banques, conclut Bertrand Perdrizet. Nous cherchons même à devancer leurs besoins, pour leur permettre de gagner en agilité et d’amorcer sereinement la transformation du marché. »

 


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)