Bâtiments

S’entrainer : la meilleure parade pour éviter la crise électrique

Hopital de GrenoblePour un établissement de santé, une crise électrique occasionne des risques importants pour les patients. Afin d’être prêt à gérer ces crises électriques, Yoann Orand, Responsable Courant Fort au CHU de Grenoble Alpes a entrepris d’entrainer ses électriciens à affronter les problèmes sans stress. Un entraînement qu’il a conçu avec Schneider Electric et qui a abouti à la mise au point d’une solution logicielle : Emergency Companion.

Yoann OrandLe Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes réunit deux établissements principaux. Le site Nord à Grenoble la Tronche abrite sur plus de 400 000 m2 la Direction du CHU, l’hôpital Albert Michallon, immeuble de grande hauteur où sont réunis les services de médecine, de chirurgie, de réanimation, le plateau technique et le service d’accueil des urgences, les différents pavillons de spécialités, le bâtiment pédiatrique Couple-Enfant et l’Institut de Biologie et de Pathologie. Le site Sud à Echirolles, construit à l’occasion des Jeux Olympiques de 1968, regroupe les activités de radiologie et les services de chirurgie orthopédique, de traumatologie du sport, de rhumatologie, de rééducation et de gériatrie sur 60 000 m2. Les deux sites, qui consomment 50 gigawatts d’électricité par an, accueillent 2 200 patients. « Des patients dont on a la responsabilité, souligne Yoann Orand. En cas de coupure d’électricité, la vie de certains d’entre eux sous assistance respiratoire est entre nos mains. On ne peut pas risquer que le stress nous fasse perdre tous nos moyens en cas de crise ! La solution : s’entrainer, s’entrainer et encore s’entrainer, pour être prêt face à tous types d’incident. »

Une solution construite main dans la main pour être proche des besoins des hôpitaux

Yoann Orand ne souhaitait pas que la réponse à son besoin se résume en une formation de son équipe d’électriciens. « L’enjeu est trop important, déclare-t-il. Un ou deux jours de formation sont trop Hopital de Grenobleponctuels pour assurer le maintien de nos compétences sur la durée. » Et Yoann Orand a toujours manifesté son intérêt pour les innovations. Il n’a donc pas hésité à participer activement dans la mise au point de la solution. « Emergency Companion est constituée de trois modules, décrit-il. Le premier consiste en un audit amont, afin de connaître parfaitement les installations électriques et l’environnement de l’hôpital. Un technicien expert de Schneider Electric est donc venu passer une semaine entière dans nos locaux. »

Un serious game pour faire face à toutes les situations

Le second module, baptisé Training Assistance, est un module sur mesure qui simule la boucle de tension de l’hôpital. C’est aussi un serious game, sous la forme d’un jeu de rôle, dont le scénario accumule les catastrophes. « L’électricien du CHU doit ensuite répondre à un quiz pour voir comment il gère les situations. On ne lui demande pas de réparer la panne, mais avant tout de trouver une solution pour réalimenter l’hôpital, le plus vite possible. » Le troisième module permet justement aux électriciens de l’hôpital de réparer, à l’aide d’un logiciel, Remote Assistance, qui s’appuie sur l’expertise de Schneider Electric. Un technicien guide par téléconférence et via une caméra, l’équipe du CHU, pour identifier la panne rapidement. « Pour nous, insiste Yoann Orand, c’est un réel gain de temps et d’argent ! »

serious game hopital genoble

Yoann Orand utilise Emergency Companion depuis 9 mois maintenant et il considère que la solution correspond réellement aux besoins du CHU de Grenoble Alpes. « Je pense que cet outil précieux doit servir à d’autres établissements de santé, affirme-t-il. C’est pourquoi j’ai présenté Emergency Companion à l’événement Innovation Summit de Schneider Electric. Les représentants d’hôpitaux et de bureaux d’étude se sont montrés particulièrement intéressés. »


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)