Bâtiments

Webinaire BIM épisode 3 : place au courant faible

Dans le bâtiment, la maquette numérique est désormais incontournable. C’est la raison pour laquelle Schneider Electric et Autodesk proposent une série de webinaires sur le BIM tout au long de l’année 2018. Le 25 septembre prochain, vous pourrez découvrir le troisième volet de la série, à propos des atouts du BIM pour créer les lots techniques courant faible dans un smart building.

Vous le savez : c’est une évolution nécessaire. Les projets de construction s’inscrivent de plus en plus souvent dans une démarche BIM (Building Information Modeling). A cela plusieurs atouts, notamment la possibilité d’éviter les risques d’erreurs de conception et de collaborer plus efficacement avec les différents acteurs du bâtiment. Pour accompagner cette évolution, Schneider Electric et Autodesk entendent aider les acteurs à préciser les besoins, les objectifs, les cas d’usages de leurs conventions et les plans d’exécution BIM et à les mettre en œuvre dans les maquettes numériques sur Revit. Dans cette perspective, deux webinaires sur le lot courant fort ont déjà été diffusés les 6 mars et 15 mai 2018.

Comment traiter le lot courant faible et le BIM Exploitation, en lien avec la GTB ?

Le nouveau webinaire traitera, le 25 septembre à partir de 10h30, le courant faible, qui constitue la partie intelligente et communicante du bâtiment, en phase d’avant-projet sommaire (APS) et d’avant-projet détaillé (APD). « Le BIM permettra de mieux concevoir, construire, maintenir et exploiter des smart buildings. En phases APS/APD, les principaux éléments et l’architecture courant faible devraient être représentés. Les cahiers des clauses techniques particulières CCTP de la GTB et des autres systèmes d’exploitation devraient préciser les exigences cas d’usages et fonctionnalités en lien avec la maquette numérique, rapporte Bruno Guillaumont, Directeur veille stratégique et développement Marchés chez Schneider Electric et expert BIM pour le Gimelec, FIEEC, ADN Construction. Nous aborderons également les apports de la norme Efficacité Energétique des bâtiments – Influence de l’automatisation EN 15 232 sur la réalisation d’un projet BIM. »

Démonstration sur un cas réel : les bâtiments GreenOValley à Grenoble

Comme dans le cadre des deux premiers webinaires, les explications théoriques seront suivies par une démonstration concrète sur REVIT, le logiciel le plus utilisé en France pour les projets BIM aujourd’hui. Julien Drouet, Ingénieur chez Autodesk, se fondera sur le projet des bâtiments 100 % BIM GreenOValley pour décrire les étapes de conception de la maquette et placer les différents objets BIM (vannes, actionneurs…) selon les fonctionnalités attendues dans le bâtiment. « Vous aurez ainsi une vision complète de l’architecture du câblage courant faible, assure Hervé Boileau, organisateur du Webinaire, avec des exemples de cas d’usage du BIM en Exploitation, Maintenance, en lien avec notre plateforme numérique EcoStruxure. »

Inscrivez-vous au webinaire « BIM : lot courant faible en phase APS et APD« 

Le 25 septembre de 10h30 à 11h30, vous aurez accès à toutes ces informations grâce aux interventions et aux explications de Bruno Guillaumont et Julien Drouet. En participant au webinaire, vous pourrez poser toutes vos questions sur la création du câblage courant faible dans une maquette numérique. Ne le ratez pas !

Pour compléter vos connaissances, vous avez également la possibilité de voir ou revoir les précédents volets sur le lot courant fort.


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)