Bâtiments

« EcoStruxure pour la santé » dans l’une des plus grandes cliniques de France

Elle est l’une des plus grandes polycliniques de France, avec 42 000 m2 de bâtiments sur un site de 6,2 hectares, dont 12 000 m2 de locaux réservés aux consultations, à l’imagerie médicale et à des laboratoires intégrés.

L’établissement comporte 396 lits, 22 blocs opératoires, 2 salles de césarienne et 9 salles d’accouchement.

Pour tout savoir sur cette belle réalisation, consultez la fiche référence !

La polyclinique Reims-Bezannes du groupe Courlancy Santé localisée à Bezannes a été livrée le 22 mars 2018, par Icade Santé investisseur et partenaire immobilier du Groupe Courlancy, avec le concours d’Icade Promotion en qualité de Maître d’Ouvrage Délégué pour la partie clinique et en qualité de Promoteur pour la partie locaux de consultation livrée aux praticiens.

La polyclinique Reims-Bezannes a accueilli ses premiers patients le 21 mai dernier. Elle bénéficie d’un équipement très performant pour garantir la sécurité des personnes et la qualité de travail du personnel. Découverte avec Florian Freret, Directeur Immobilier de Courlancy Santé, et Ghislain Sabater, Ingénieur en génie électrique pour la société d’ingénierie, de conseil et de management de projet Artelia.

Une aussi grande clinique, parmi les plus importantes en France : pourquoi ?

Florian Freret – Les motivations du groupe Courlancy sont multiples. Il s’agit d’abord de créer, au service des habitants du département de la Marne, un pôle d’excellence. On y trouvera un important pôle mère/enfant destiné à accompagner 4 000 naissances par an. Pour les besoins des patients, la clinique proposera également des unités de réanimation et de soins intensifs, un centre de cardiologie interventionnelle, un service de chirurgie ambulatoire et un centre de consultations multidisciplinaires, avec tous les équipements associés. Et surtout, elle va permettre de rassembler sur un même site de nombreuses spécialités chirurgicales : urologie, ORL, ophtalmologie, chirurgie viscérale, thoracique et vasculaire. Le tout dans un environnement préservé. La polyclinique a reçu le label HQE, la Haute Qualité Environnementale.

Quels ont été, pour vous, les plus importants défis de ce projet ?

Ghislain Sabater – La dimension de l’établissement et la multiplicité des disciplines médicales nous ont conduit à relever un véritable challenge, dès la consultation ! Elle exigeait en effet d’interroger les futurs utilisateurs pour bien identifier leurs besoins dans un temps record.

Florian Freret – Assurer la parfaite continuité de l’alimentation électrique de la clinique, et en particulier des 22 blocs opératoires et des deux salles de césarienne, était pour nous un gage de sécurisation du process hospitalier. Dans un objectif réglementaire (norme internationale IEC 60364-7-710), bien sûr, mais aussi et surtout, pour la sécurité de nos patients et la sérénité de nos personnels de santé. Rien ne doit les perturber pour qu’ils se consacrent à leur mission.

Comment y avez-vous répondu ?

Ghislain Sabater – Toute la distribution électrique a été fournie par Schneider Electric, dont nous connaissons les qualités de fiabilité et de performances. Les blocs opératoires et les salles de réanimation disposent évidemment d’onduleurs, qui les protègent des risques de coupure électrique. Des onduleurs Galaxy ont été choisis, pour les performances et la largeur de gamme des solutions EcoStruxure pour la santé de Schneider Electric. Par ailleurs, nous avons préconisé l’installation d’armoires électriques IT Medical au niveau de chaque bloc. Artelia avait auparavant testé ce matériel pour des salles d’opération à Grenoble, ce qui nous a convaincu. Nous avons donc décidé de généraliser ce type d’équipement conçus pour garantir la disponibilité de la distribution électrique, à tous nos projets d’établissement de santé. La solution IT Medical est pensée pour éviter les perturbations électromagnétiques. Mieux : reliée aux informations sur l’état électrique mais aussi sur le renouvellement d’air, l’éclairage, la température, ou encore l’hygrométrie, elle informe les équipes de maintenance et de santé sur les données d’environnement dans le bloc opératoire, par le biais d’écrans tactiles Magelis.

Florian Freret – J’ai déjà apprécié les performances de l’écran Magelis dans notre Clinique de Soisson. Les infirmières, les chirurgiens peuvent être alertés en temps réel. Ils visualisent sur ces écrans tactiles, toutes les remontées d’information en cas de surpression dans le bloc opératoire, par exemple, et peuvent intervenir immédiatement si nécessaire. La solution Schneider Electric permet aussi d’adapter le fonctionnement des salles en fonction de l’occupation : à plein régime lors d’opération, au débit minimum lorsque les blocs ne sont pas utilisés. Et quand les agents hospitaliers assurent le ménage, l’éclairage et la centrale d’air reprennent le service. Tout est centralisé. Je peux même piloter l’installation depuis mon bureau situé à Reims, à plusieurs kilomètres de Bezannes.

A la veille d’accueillir les patients, quelle expérience retirez-vous de ce projet ?

Florian Freret – Les solutions EcoStruxure pour la santé permettent d’assurer une meilleure prise en charge des patients. Améliorant l’efficacité, c’est un véritable bénéfice pour une structure comme Courlancy Santé, dédiées aux soins, au confort et au bien-être des personnes.

Ghislain Sabater – Nous venons d’obtenir l’avis favorable de la Commission de Sécurité. C’est une grande satisfaction quand l’on sait que le projet concerne un chantier exceptionnel, réalisé dans des délais courts.

EcoStruxure pour la santé

Dédiée aux hôpitaux connectés, l’architecture IoT EcoStruxure pour la santé a été conçue par Schneider Electric pour améliorer la sécurité de l’établissement, la satisfaction des patients et l’efficacité des personnels de santé.

Pour en savoir plus sur les technologies installées dans le cadre de ce projet, consultez la fiche référence complète.


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)