Bâtiments

Lot courant faible : de la conception détaillée à l’exploitation maintenance

Comment concevoir et construire un smart building et économiser en exploitation maintenance avec une maquette numérique du bâtiment ? C’est ce que vous découvrirez en participant à l’ultime webinaire dédié au BIM pour 2018, diffusé conjointement par Autodesk et Schneider Electric, et qui sera accessible en live le mardi 4 décembre prochain à partir de 10h30. L’occasion de décrypter les avantages de la maquette numérique sur le lot courant faible, jusqu’à la phase d’exploitation maintenance.  

Le saviez-vous ? Plus de 75 % des coûts d’un bâtiment sur son cycle de vie sont des coûts d’exploitation et de maintenance. Or il est possible de diminuer significativement ces coûts en utilisant la maquette BIM pour concevoir des bâtiments connectés. « Après le courant fort, le BIM est utilisé pour le lot courant faible et il va permettre de mieux concevoir et construire des bâtiments plus efficaces, plus communicants, plus flexibles, plus intelligents, affirme Bruno Guillaumont, Directeur veille stratégique et développements pour Schneider Electric France. Il est en effet désormais possible de travailler avec la maquette numérique pour les études de projet PRO et le dossier de Consultation d’Entreprise DCE, à condition de suivre une méthodologie adaptée. »

La maquette numérique en phase PRO et Exécution

Précisément, cette méthodologie sera exposée par Julien Drouet d’Autodesk et Bruno Guillaumont, dans le cadre du Webinaire « Projet BIM lot électrique courant faible dans REVIT« , auquel les bureaux d’études fluides et les installateurs pourront participer.

Au programme :

  • Comment implanter les terminaux en contenu générique au PRO DCE ?
  • Comment convertir les objets numériques génériques en objets fabricant ?
  • Comment créer des liens logiques entre les équipements terminaux courant faible ?
  • Comment mettre à disposition des données enrichies pour l’exploitant ?
  • Comment utiliser la maquette en exploitation et maintenance et les liens avec les utilités du bâtiment (GTB, prises informatiques, sécurité incendie ou encore vidéosurveillance) ?

Se servir de la maquette numérique pour gagner de l’efficacité en exploitation maintenance

La maquette numérique ne sert pas en effet uniquement à modéliser la structure du bâtiment. Elle intègre également tous les équipements et réseaux électriques, chauffage, ventilation, climatisation, automatismes du bâtiment. Une maquette d’exploitation maintenance peut être réalisée à partir de la maquette « telle que construite », véritable copie numérique du bâtiment. Les solutions EcoStruxure, en particulier la GTB EcoStruxure Building Operation, sont des solutions ouvertes intégrables à une maquette BIM Exploitation Maintenance. « En nous servant de l’exemple de la modélisation des bâtiments de GreenOValley, explique Bruno Guillaumont, nous allons montrer comment les données de capteurs IoT et de la GTB en étant visualisées dans la maquette peuvent apporter de la valeur à l’exploitant, au mainteneur et à l’occupant. »

Pour en savoir plus, inscrivez-vous au 4ème Webinaire sur le BIM présenté par Autodesk et Schneider Electric. Rendez-vous le 4 décembre à 10h30 !


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)