datacenters

L’impact de la convergence et de l’hyperconvergence sur votre infrastructure (et sur votre télécommande TV)

convergenceÀ la recherche de la bonne infrastructure informatique convergée – en attendant une meilleure télécommande TV

Chez nous, nous avons un routeur, un décodeur câble, une télé, Roku, Apple TV, un système audio et une console de jeu. Il faut brancher ces systèmes correctement et changer l’entrée HDMI sur la télé, suivant ce que l’on veut regarder ou écouter. Bien que nous ayons pris l’habitude d’effectuer ces changements, ce n’est quand même pas une situation optimale. Un jour nous aurons peut-être ce dont nous avons vraiment besoin : une seule boîte qui nous permettra de choisir notre divertissement par quelques clics de la télécommande ou par commande vocale.
Au risque d’offenser les experts informaticiens, j’utilise souvent cette métaphore pour expliquer le concept d’architecture convergée et hyperconvergée à mes amis qui ne sont pas dans le milieu.  La solution d’infrastructure convergée permet d’intégrer serveurs, switches et stockage. Ces éléments finiront par être rassemblés dans un seul boîtier ou appareil hyperconvergé qui pourra répondre à tous nos besoins en quelques commandes logicielles. Ça a l’air plus facile et plus rapide, et ça devrait nous simplifier la vie, OK? (Vous venez de faire oui de la tête). Dans le monde logiciel, quelles en sont les implications au niveau de l’alimentation, du refroidissement et des armoires ? (C’est-à-dire l’infrastructure physique comme on a l’habitude de l’appeler, ou mieux encore l’InfraStruxure.)

Même si un seul boîtier nécessite moins de place et moins d’alimentation que cinq boîtiers séparés, il faut toujours l’alimenter. Un boîtier aura peut-être besoin d’une plus forte alimentation à certains moments, ce qui entraînera un besoin accru de refroidissement à ces moments-là. Les entreprises devront toujours trouver un espace approprié pour installer ces boîtiers. Alors que l’informatique a connu des évolutions spectaculaires, l’infrastructure physique est restée la même, n’est-ce-pas ? Pas exactement.

Au moment de choisir ma télé ou mon système audio, j’étais guidé par trois facteurs : le budget, la rapidité de livraison et la qualité du produit (ce qui se résume aujourd’hui au nombre d’étoiles dans les commentaires Amazon). La grande majorité des clients informatiques sont motivés par les mêmes facteurs : ils veulent une mise à disposition raccourcie et une tranquillité d’esprit au niveau de la fiabilité, le tout au meilleur prix bien entendu. La priorité principale de nos clients est d’exploiter leurs applications et de garantir la continuité des opérations ; ils ne veulent surtout pas passer leur temps sur des activités sans valeur ajoutée. Nous n’avons pas le temps, nous sommes saturés d’informations, nous devons conduire nos opérations, notre patron nous appelle…

Au lieu de calculer eux-mêmes la charge en kW nécessaire pour leurs installations informatiques, de tenir compte des exigences de protection et de refroidissement ou de savoir si l’espace est suffisant pour l’installation, nos clients d’aujourd’hui demandent des solutions pré-conçues et pré-validées. Ils exigent souvent des solutions simples « plug-and-play » entièrement pré-fabriquées. Ces solutions ont déjà été installées ailleurs à plusieurs reprises et nos nombreux ingénieurs et architectes solutions s’occupent de calculer et de valider ces solutions dans leurs labos. Pourquoi ne pas tirer profit de cette expertise, éviter les risques de déploiement, réduire les délais de disponibilité et se simplifier la vie ?

Bonne nouvelle pour les experts informaticiens: les architectures convergées et hyperconvergées sont déjà disponibles avec toute la protection associée qui convient. Pendant ce temps, ma famille attend toujours la boîte qui nous simplifiera la vie.

Article original de Srdan Mutabdzija – posté le 4 mars 2016
Traduction Welocalise – Juin 2016


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)