datacenters

Maintenance préventive : les onduleurs aussi

L’article « Quel type d’onduleur pour la continuité d’activité dans l’industrie ? » récemment publié sur ce Blog démontre toute l’importance des onduleurs pour la continuité d’activité dans l’industrie. Mais les industriels oublient souvent de préserver et d’entretenir les onduleurs qui protègent leurs équipements. Explications par Pierre-Antoine Louvot, Country Manager & Gérant d’offre France Operations pour Schneider Electric ITD.
« Les entreprises n’hésitent pas à prendre des mesures pour protéger leurs équipements et leurs automates programmables, affirme Pierre-Antoine Louvot. Ces derniers doivent fonctionner dans des environnements industriels sévères, qu’il s’agisse d’une ligne d’assemblage, d’une usine chimique, d’une centrale nucléaire, ou d’un centre d’IRM. Les industriels prévoient généralement une maintenance régulière de ces équipements, pour s’assurer que tout fonctionne dans les meilleures conditions. Ils investissent aussi l’installation d’onduleurs pour renforcer la disponibilité de l’alimentation électrique.
Un onduleur fonctionne en permanence
Mais les chefs d’entreprises planifient rarement l’entretien de ces onduleurs, qui sont pourtant des éléments-clés du bon fonctionnement de leur installation. L’usage veut qu’ils réparent les composants uniquement après leur défaillance. Mais cette maintenance réactive ne suffit pas. C’est une perte de temps, d’argent et de productivité non négligeable. Or, comme la plupart des systèmes comportant des pièces mobiles, un onduleur exige une maintenance périodique : remplacement de batterie, changement du module d’alimentation, réglage et nettoyage des ventilateurs. L’onduleur est souvent perçu comme un élément qui fonctionne uniquement lorsqu’il y a interruption de l’alimentation électrique. C’est faux : l’onduleur régule en permanence le courant qui alimente votre usine et protège les infrastructures. Il fonctionne tout le temps, donc il s’use.
Une planification des maintenances
Pour votre véhicule, vous remplacez bien la courroie de distribution au-delà de 120 000 km ? Si la courroie usée lâche lorsque vous roulez sur autoroute, votre moteur a toutes les chances d’être endommagé et vous risquez l’accident. Alors pourquoi ne pas entretenir vos onduleurs ? Il est recommandé de remplacer les modules d’alimentation tous les 10 ans pour un onduleur modulaire par exemple, les batteries tous les 3 à 5 ans, etc. Cette planification issue de l’expérience présente le défaut de manquer de précision : un composant peut tomber en panne avant la date prévue, un autre peut en revanche durer plus longtemps sans nécessiter de remplacement. La visite de maintenance annuelle permet d’affiner ces cycles de remplacement théorique pour éviter une interruption d’alimentation ou une dépense d’argent inutile.
La donnée au service des plans de maintenance
Aujourd’hui, les onduleurs sont en mesure de fournir un grand nombre de données de diagnostic sur leur état. Grâce à ces informations, il est désormais possible de prévoir quand un composant est menacé de défaillance et d’agir en conséquence. Vous réparez un dysfonctionnement réel, constaté, sans miser sur le remplacement des composants, simplement parce qu’un calendrier indique que c’est la date.
N’hésitez pas à évoquer ce sujet de la maintenance des onduleurs lors de l’acquisition de votre équipement. La plupart des fabricants proposent un contrat de maintenance préventive avec leur matériel. Vous pouvez également leur demander des outils de collecte et d’analyse de l’état en temps réel de vos onduleurs. Ainsi vous serez assurés qu’ils effectueront les missions attendues, vous n’aurez pas de factures de réparations inattendues et vous ne risquerez pas d’interruption d’activité. »
En savoir plus sur les solutions de maintenance des onduleurs Schneider Electric.

Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)