datacenters

CIV : l’efficacité énergétique autour des solutions de refroidissement

Difficile d’évoquer les datacenters sans parler de la notion de refroidissement. En effet, le système de climatisation peut représenter jusqu’à 50% de la facture énergétique d’un datacenter. Une problématique réelle, à laquelle CIV a tenté de répondre en s’associant avec Schneider Electric. Leur objectif ? L’efficacité énergétique.

Pour voir la vidéo consacrée au freecooling dans les « green » datacenters de CIV, rendez-vous sur notre page web Histoires de datacenters.

CIV, c’est avant tout l’un des plus gros hébergeurs du Nord de la France. Fondée à Lille en 1974, la société affiche depuis quarante-quatre ans la volonté d’allier performance technologique, croissance et environnement, grâce à son offre Alternative Datacenter. Une prestation globale qui propose principalement des services d’hébergement mais aussi de maintenance informatique grâce à deux datacenters dédiés : l’un à Saighin-en-Mélantois, près de Lille, et l’autre à Valenciennes. L’entreprise est également force de conseil aux sociétés disposant de leur propre datacenter.

C’est sur ces deux sites propres que Jeremy Cousin, PDG de l’hébergeur CIV et son frère Sébastien Cousin, Directeur Technique Opérationnel, ont mis en place la technique du freecooling dès 2010. Elle permet de refroidir un bâtiment par ventilation, en utilisant l’énergie gratuite de l’air extérieur lorsque celui-ci présente une température inférieure à la température intérieure. Un système idéal pour les datacenters de CIV, situés dans le Nord de la France, où le freecooling peut s’utiliser 250 jours par an. Plus novateur encore : au lieu de tourner avec une boucle d’eau glacée oscillant entre 9 et 14°C, CIV a repensé sa méthodologie en rehaussant la température à 17°C. Un freecooling, donc, fonctionnant à l’eau tiède.

Et ça marche : ce nouveau système permet à CIV de consommer deux fois moins d’énergie sur ses infrastructures IT que ses concurrents ; et ce tout en préservant la compétitivité de ses sites. Une logique qui doit être au cœur de ce que Jérémy
Cousin appelle la « Troisième Révolution Industrielle » : celle du numérique. Cette philosophie basée sur le « Green IT » est appréciée des communautés d’agglomération tout comme des groupes privés, de plus en plus nombreux à externaliser leurs données tout en les conservant dans l’Hexagone. Il s’agit, plus spécifiquement, d’une démarche d’amélioration continue qui vise à réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l’information et de la communication. Des actions concrètes, telles que le déploiement de ruches et la plantation de pommiers, ont notamment permis à CIV de s’affirmer dans cette démarche. Auprès des clients, l’engagement plaît et la demande de datacenters capables de réduire leur empreinte énergétique et mieux se fondre dans le paysage n’a de cesse d’augmenter.

Pour mieux être accompagné dans sa volonté de se poser en leader des data centers alternatifs, CIV a fait confiance au groupe Schneider Electric. Représenté auprès de CIV par François Salomon, le Groupe accompagne CIV dans le développement et l’amélioration des systèmes de refroidissement et apporte à l’entreprise une expertise inédite en France : le stockage de glace. Le procédé consiste à stocker de l’énergie thermique sous forme d’eau solidifiée et de mettre à profit la fonte de cette glace pour refroidir le datacenter. Plus ergonomique et moins coûteux en espace, le système a permis à CIV de maintenir sa consommation énergétique stable alors que sa charge IT s’est vue augmenter de 30% dans son datacenter.

L’entreprise, déjà forte de ses années d’expérience, compte bien poursuivre sa politique « Green IT », en trouvant de nouveaux débouchés au freecooling. Avec un objectif : encourager chacun à changer, à son échelle, ses habitudes de consommation.

Découvrez les solutions de refroidissement


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)