Industrie

La Machine en tant que Service (MasS) : un grand changement dans la chaîne de valeur

Dans mon article précédent, j’ai abordé la manière dont les nouvelles technologies peuvent contribuer au développement d’une offre MaaS avec la location de machines aux performances garanties. Maintenant, comme promis, je souhaite partager avec vous quelques-uns des modèles économiques qui sont expérimentés avec cette nouvelle stratégie d’accès au marché.

Cette nouvelle stratégie est-elle possible ? Oui !

En fait, elle existe déjà dans certains secteurs. Prenez l’industrie automobile, par exemple. Les constructeurs automobiles fournissent un stock de voitures aux agences de location qui, à leur tour, les fournissent à leurs clients. Les agences de location ajoutent de la valeur en offrant aux clients les avantages de la commodité, la flexibilité dans le temps et l’emplacement, la bonne taille / type de véhicule en fonction de l’utilisation, et la confiance d’avoir des véhicules bien entretenus disponibles à la demande.

Machine Industrie

Plus près de notre activité industrielle, prenons le cas des grues dans le secteur de la construction. Entre les constructeurs de grues et les entreprises de construction, vous trouverez des sociétés de location indépendantes qui fournissent des grues de plusieurs fournisseurs, chacun avec leurs propres spécifications. Les sociétés de location offrent également des services clés comme la réparation sur place, l’inspection de sécurité, les recommandations de placement de grue, etc. La chaîne de valeur est si bien établie qu’il y a parfois des règles & recommandations gouvernementales sur la façon de déterminer les coûts de location (tarifs, frais annexes, …).

Ce modèle commence à s’appliquer aux machines de production plus générales, mais avec un nouvel élément très intéressant : Les machines peuvent être louées avec un opérateur – un paramètre clé si vous voulez vraiment gérer l’efficacité de la machine (avantage évident d’avoir un opérateur expérimenté pour gérer la machine plutôt qu’un opérateur débutant ou à temps partiel). Dans ce cas, la surveillance à distance de la machine serait très probablement traitée par la société de location afin de s’assurer que les conditions d’utilisation sont respectées.

Dans ce modèle de commercialisation, le constructeur de machines fabrique et vend les machines ; la société de location achète les machines et les maintient opérationnelles ; et l’utilisateur final les loue et les exploite selon ses besoins. Il n’y a pas de changement marqué pour le constructeur de la machine dans ce scénario, mais l’utilisateur final bénéficie d’une plus grande flexibilité.

Les questions brûlantes sont : Y aurait-il un impact sur le prix d’achat de la machine ? Si une société de location achète 10 machines en une seule fois, par exemple, le coût serait-t-il assez attractif pour que la société soit rentable (peut-être seulement grâce à des services supplémentaires vendus à l’utilisateur final) ?

D’autres modèles commerciaux testés …

La location « conventionnelle » est-elle le seul modèle possible ? Fait intéressant, non.

D’autres modèles sont également testés, avec quelques résultats prometteurs. Au moins un constructeur de machines (www.contex-automation.com) a décidé qu’en tant que concepteur de machines, il serait aussi l’opérateur le plus qualifié de la machine. Ils ont proposé de vendre / louer des capacités de production dans leur propre usine, avec leurs propres opérateurs, en promouvant la plus grande efficacité possible avec des machines toujours à la pointe de la technologie.

Une autre proposition transforme complètement le scénario : Une place de “marché virtuel” a été créé où les utilisateurs finaux louent des machines spécifiques dans leurs ateliers lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Cela peut s’avérer extrêmement utile aux entreprises qui veulent fabriquer des prototypes, par exemple, sans avoir à investir d’abord dans leur propre machine de production. (https://www.maketime.io/become-a-supplier/)

Tous ces changements sont en cours, et il est difficile de prévoir quel modèle se développera dans quelle industrie.

Ce qui est déjà clair, c’est que ces changements apportés au modèle d’entreprise sont également à l’origine de l’évolution technologique des machines telles que la télésurveillance, la maintenance à distance et la gestion d’actifs, en plus du développement de machines plus modulaires. Dans le secteur du pétrole et du gaz, les machines “Skid-mounted”, ou « machines dans un conteneur », pour être facilement déplacées sont de plus en plus populaires … mais ceci est une autre histoire !

Que pensez-vous de ce nouveau modèle économique ? Donnez-nous votre avis sur le sujet ou cliquez ici pour en savoir plus sur nos Smart Machines.

 

Article original de Jean Marc Tixador
Traduction réalisée par Christelle Guest


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)