Perspectives

Accélérer la transition de Schneider Electric vers la neutralité carbone

Rédigé par : Jean-Pascal Tricoire : président directeur général, Schneider Electric

Le One Planet Summit qui réunit les leaders du monde entier pour le développement durable nous rappelle l’urgence de la crise climatique et nous pousse à nous inspirer de ceux qui, ensemble, font le maximum pour relever ce défi.

Il y a deux ans, l’Accord de Paris sur le climat nous permettait de fixer clairement les enjeux. Il est impératif de limiter la hausse mondiale des températures à moins de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels pour éviter des répercussions écologiques catastrophiques.

Lors de la COP21 en 2015, Schneider Electric a pour la première fois présenté 10 engagements pour le développement durable avec l’ambition d’afficher un bilan carbone neutre pour son écosystème et de mesurer précisément l’impact carbone des principaux projets chez ses clients.

Ainsi, alors que nous nous réunissons à nouveau pour collaborer dans la lutte contre le changement climatique, je suis heureux de partager avec vous plus d’informations sur la stratégie de Schneider Electric pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

Schneider Electric a rejoint EP100 et RE100, deux initiatives mondiales menées par le Climate Group pour faire collaborer des entreprises engagées en faveur de l’action climatique.

  • RE100 : le Groupe s’engage à utiliser 100% d’électricité renouvelable d’ici 2030, avec un objectif intermédiaire de 80% d’ici 2020. Cet engagement sera atteint en augmentant la part d’énergies renouvelables produite localement sur plus de 1000 sites de Schneider Electric dans le monde, dont 200 sites industriels ;
  • EP100 : Schneider Electric s’engage à doubler d’ici 2030 sa productivité énergétique par rapport à 2005 en se donnant un objectif ambitieux de doubler le rendement économique de chaque unité d’énergie consommée.

Pour compléter ce coup d’accélérateur vers la neutralité carbone, Schneider Electric a lancé, avec le Crédit Agricole, Danone, Firmenich, Hermès, Michelin, SAP et Voyageurs du Monde, un nouveau fonds d’investissement carbone, avec un objectif de 100 millions d’euros. Le Fonds Carbone Livelihoods a pour objectif d’améliorer les conditions de vie de 2 millions de personnes et d’éviter jusqu’à 25 millions de tonnes d’émissions de CO2 en l’espace de 20 ans. Ce fonds investira dans la restauration des écosystèmes, l’agroforesterie et l’énergie. Les premiers projets seront lancés l’année prochaine dans des pays en voie de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Nous renforçons également nos engagements pour des objectifs transparents et mesurables :

  • Avant 2020, Schneider Electric, avec plus de 400 autres sociétés, collaborera à l’initiative Science-Based Targets pour définir et valider les grandes lignes d’une trajectoire carbone fondée sur l’hypothèse que la planète atteindra la limite des 2 °C à l’horizon 2050 ;
  • Dès aujourd’hui, Schneider Electric assurera une visibilité et une transparence totale de l’atteinte de ces objectifs par la publication trimestrielle de son Baromètre Planète & Société.

Pour tenir ces engagements, nous nous appuierons sur EcoStruxure Power et EcoStruxure Grid. Nous obtenons déjà des résultats significatifs d’après notre Baromètre Planète & Société, qui fait l’objet d’un audit de la part d’un organisme indépendant. Ainsi, Schneider Electric a réduit son intensité énergétique de 42% entre 2005 et 2017, et son intensité carbone de 35% entre 2012 et 2017.

En développant des solutions bas-carbone abordables et fiables, nous aidons également le milliard de personnes dans le monde qui n’a pas accès à l’énergie et les 10% d’habitants de notre planète en situation de précarité énergétique.

Je l’ai déjà dit, en matière de climat, je ne suis ni optimiste ni pessimiste. Je suis un activiste. En travaillant à un monde plus durable, nous garantissons une planète plus saine pour les générations futures tout en contribuant dès maintenant à l’innovation et à la prospérité. Ce qui est bon pour le climat est bon pour l’économie. Nous devons accélérer la transition vers une économie bas carbone car elle représente la promesse d’une croissance économique durable, créative d’emplois et de meilleure santé publique.

Chez Schneider Electric, nous continuerons à participer activement à toutes les initiatives utiles permettant d’intensifier l’approche bas carbone de l’économie mondiale et d’accélérer les progrès pour un futur durable. Enfin, à l’image de ce que nous faisons cette semaine, nous continuerons à préciser et renforcer nos propres engagements en faveur du développement durable pour offrir un monde plus sain et prospère aux générations futures.


Un Réponse
  1. Patou Patrice

    C’est un joli projet jolie comme notre planète et l’activisme s’est être dans l’action j’aime cela

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)